« L’œuvre, quelque laborieuse que puisse être son exécution, doit impérativement conserver et restituer quelque chose du choc émotif dont elle procède, c’est même là son véritable enjeu »                                                                             Alain Madeleine-Perdrillat

Le travail présenté ici s’inscrit modestement dans la quête difficile et infinie de ce choc émotif.

Les techniques (huile, encre, pastel, acrylique, photo ) et les supports (papier, toile, bristol, papier de soie), à chaque fois différents, sont au service d’une même recherche : tenter de susciter visuellement une émotion à travers un paysage intériorisé.

Faire de l’alliance de la matière, de l’espace et de la lumière, une invitation à regarder plus loin…